Le camouflage alimentaire, bonne ou mauvaise idée ?

Camouflage alimentaire

La plupart des parents ne cessent de tenter le tout pour le tout afin que leurs enfants puissent consommer de la bonne nourriture.

En effet, manger des légumes par jour est très bénéfique pour leur santé ainsi que leur croissance, mais ils les détestent.

Le camouflage alimentaire devient alors une pratique assez courante pour y remédier. Est-ce une bonne idée ?

Camouflage alimentaire, de quoi s’agit-il ?

Faire manger à un enfant est une tâche vraiment difficile à assumer pour les parents.

Des légumes sur l’assiette ? Cela semble être une torture pour votre petit bambin qu’il vous faut passer au plan B : cacher les légumes dans différentes recettes telles les purées, le potage ou encore beaucoup d’autres.

Il s’agit d’une alternative pouvant parfaitement marcher, mais à court terme.

Le but de cette opération est donc de faire manger à l’enfant toute sorte de légumes sans qu’ils le sachent.

Certains parents utilisent également du ketchup pour masquer la saveur non appréciée. Dans ce cas, le camouflage alimentaire semble être la meilleure stratégie, car il permet donc à l’enfant de manger ces aliments qu’il refuse d’avaler habituellement.

Pour les parents, c’est du gagnant-gagnant. Toutefois, cette technique cache un certain nombre d’inconvénients qu’il faut considérer.

À lire également : Faire manger de tout aux enfants : mission impossible ?

Camouflage alimentaire, les effets indésirables

Bien nourrir son enfant est un devoir que les parents ne doivent en aucun cas négliger.

Dès leur naissance, il faut lui donner les aliments nécessaires pour contribuer à sa croissance. Toute sorte d’aliments entrent dans sa petite bouche et cela permet à sa petite langue de découvrir peu à peu ce qu’est la vraie nourriture.

Le camouflage alimentaire ne permet pas donc le développement de ses goûts. Il peut également créer chez l’enfant une mauvaise perception de tous ces aliments camouflés.

L’action de camouflage peut être prise par votre enfant comme une sorte de pression et cela peut ensuite affecter sa confiance.

Il est important que ces petits futés sachent la vérité sur tout ce qui compose son plat, qu’il l’aime ou pas. Il vous suffit de trouver d’autres façons plus efficaces et surtout, pour le long terme.

L’enrichissement des plats

À l’école, les enseignants tentent de faire découvrir aux élèves les différentes nourritures telles que les fruits, les légumes et encore beaucoup d’autres.

Ensuite, c’est au tour des parents de renforcer cette découverte tout en les faisant goûter au quotidien.

La tâche reste dure à accomplir aussi bien pour les parents que pour les enfants, mais il faut appliquer les bonnes stratégies.

Arrêtez de présenter les carottes, les tomates ou les oignons d’une autre façon. Présentez-les dans leurs plats de manière à ce qu’ils les reconnaissent facilement.

Vous pouvez mélanger une purée de pommes de terre avec du chou-fleur sans trop les camoufler ou encore de la purée de courge à inclure dans les muffins.

Le début peut s’avérer difficile et compliqué, mais ne baissez pas les bras. Servez à votre enfant une variété d’aliments.

Avec un peu de condiments tels que le ketchup, votre enfant pourrait aussi accepter facilement tous les plats composés de légumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *