Les diktats de la beauté peuvent influencer notre façon d’être

Les diktats de la beauté peuvent influencer notre façon d’être

Les progrès des réseaux sociaux ont modifié la façon dont les gens communiquent.

L’essor des médias sociaux a également influencé la façon dont nous formons des communautés et interagissons avec elles, en raison de la facilité avec laquelle nous pouvons partager des informations avec d’autres utilisateurs grâce à notre profil ou notre identité « en ligne ».

Cela peut également influencer nos décisions et notre comportement.

Les diktats de la beauté : Garder son libre arbitre

Maigre, fraîche, une silhouette de femme, nous pouvons toutes le faire de notre plein gré. Nous n’avons pas à nous sacrifier pour des diktats de beauté.

La beauté, comme l’art, est faite de choix libres. Et celui qui les pose est libre.

Une femme qui marche avec la tendresse de ses hanches et ses épaules tendues… Cette belle femme n’est pas seulement le résultat d’un régime ou d’une série de photos prises par quelqu’un d’autre ; c’est la vôtre, votre volonté et votre désir qui veulent cette personne absolument parfaite.

La beauté occidentale est une question d’opinions. Or, les opinions ne sont pas seulement le fruit de nos propres jugements ou attentes subjectives, mais aussi le résultat d’un effort continu pour nous imposer ce que nous percevons comme beau.

Les variations constantes de la mode et de la beauté dictent les normes que nous sommes censés adopter, et pourtant ces normes changent rapidement avec chaque nouveau reportage photographique, chaque nouvelle tournure donnée à une silhouette idéale…

Par exemple, il n’était pas si difficile de perdre du poids auparavant lorsqu’une taille zéro était présentée comme idéale. Mais aujourd’hui, nous sommes constamment bombardés d’images d’amaigrissement : des femmes qui pèsent moins de 120 kg et portent des tailles 10-12 plus petites que les nôtres ! Or, c’est précisément ce que nous ne voulons pas voir.

Pourquoi sommes-nous sensibles face à ces messages sociétaux ?

Nous sommes en permanence conscients des messages de la société. Leur importance et leur impact peuvent toutefois varier considérablement en fonction de qui nous sommes, de qui les envoie et de ce qu’ils signifient pour nous.

Notre sensibilité dépend également de notre ego et de notre narcissisme. Certaines personnes peuvent être « plus sensibles » que d’autres, mais tout le monde est plus ou moins enclin à répondre d’une certaine manière à ces messages, après tout, ils ont un impact direct et durable sur nos vies.

Ce sont également les causes du manque de confiance en soiNous sommes sensibles à ces messages sociétaux car nous nous sentons démunis dès notre plus jeune âge et nous essayons de compenser, inconsciemment ou non, en portant quelque chose de différent.

Nous pensons que si nos mères portaient des robes jaunes, nous en porterons aussi.

Retrouver son libre arbitre : Comment faire ?

Obéir à un diktat, c’est perdre la conscience de soi et de son véritable moi. Lorsque nous sommes séduits par le flou qui obscurcit la réalité et que nous confondons ce qui est avec ce qui semble, nous faisons tout pour essayer de forcer les choses à se passer comme nous l’attendons.

Combien de fois avez-vous eu le sentiment de ne pas pouvoir vous contrôler (anxiété) ? Combien de fois vous êtes-vous battu contre « le dictateur intérieur » qui tente de s’imposer ? Pour relativiser votre peur, il est bon de s’entraîner à l’accepter afin de ne pas se sentir menacé par son pouvoir ou devenir complice de son jeu.

Apprenez à mettre les choses en perspective. La quête de la jeunesse éternelle est une cause perdue.

Découvrez vos points forts, sans vous mettre la pression pour paraître aussi parfait que possible, en profitant de ce que vous avez déjà. Apprenez à dépenser votre argent à bon escient et à vous sentir bien dans votre façon de le dépenser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *